Résultats du 1er semestre 2016

Déploiement optimal du plan stratégique 2016-2018

  • Forte performance du Payment : CA +81%, Run rate(1) au 31 juillet 2016 : 1,9 Md€
  • Premiers effets tangibles des investissements humains, techniques et produits

(1) Run rate : volume d’affaires encaissé sur un mois donné et projeté sur une année pleine

Dalenys (ISIN BE0946620946 – Mnemo NYS) publie son chiffre d’affaires du premier trimestre 2016 qui s’élève à 16,6 M€, en croissance de 61% par rapport au premier trimestre 2015.

Activité du 1er semestre 2016

en milliers d’euros 30 juin 2016 30 juin 2015 (2) Variation
Dalenys 33 394 22 485 49%
Payment 8 557 4 715 81%
Marketing 2 983 2 742 9%
Telecom 21 854 15 028 45%

(2) Les chiffres du premier semestre 2015 pro forma présentés dans ce document ne tiennent pas compte de la contribution du Pôle B to C, cédé au 30 juin 2015, et ce pour assurer une base comparable avec les chiffres du premier semestre 2016.

Thibaut Faurès Fustel de Coulanges, Chief Executive Officer de Dalenys déclare :

« Ce premier semestre 2016 est tel que nous l’avions prévu. Nous avions fait il y a quelques années un pari audacieux en lançant une plateforme de paiement à forte composante technologique qui est aujourd’hui le fer de lance de notre développement et considéré comme la première fintech française (3) . Ce Pôle est en très forte croissance et les flux traités auprès des grands marchands sont plus que significatifs. Nos Pôles Marketing et Telecom font l’objet d’une revue approfondie et seront à présent développés en fonction de la valeur ajoutée qu’ils apportent à notre offre de Payment. Tout est maintenant en place pour exécuter notre plan stratégique « Puissance 5 », axé sur un objectif de 5 milliards de flux pour le pôle Payment en 2018. »

(3) Source : Frenchweb - juin 2016

Performance opérationelle des pôles

Pôle Payment : doublement des volumes, en phase avec les objectifs stratégiques

Forte performance de l’activité

Au premier semestre 2016, le pôle Payment enregistre un chiffre d’affaires de 8,6 M€, en croissance de 81% par rapport au premier semestre 2015.

Au deuxième trimestre 2016, forte d’un excellent taux de renouvellement de contrat et de la hausse des volumes traités pour la majorité de ses clients existants, la plateforme Be2bill a poursuivi sa forte dynamique de croissance et de gains de parts de marché. Ainsi, le volume d’affaires encaissé sur les six premiers mois de l’exercice s’élève à 777 M€ (402 M€ au T2 2016 après 375 M€ au T1), soit un doublement par rapport à son niveau du 1er semestre 2015 (389 M€). Le Run rate1 (hors activités micropaiement intégrées au pôle Telecom) atteint 1,9 Md € au 31 juillet 2016 conformément au plan « Puissance 5 ».

Focus sur les grands marchands

En France, 5% des sites réalisent 85% des recettes totales du e-commerce (4). Dalenys a décidé d’accentuer ses efforts commerciaux en faveur de ces grands marchands et, au 30 juin 2016, 12 des 100 premiers e-commerçants français (E-commercemag – juin 2016) sont déjà clients de la solution. Cette politique volontariste et assumée de prise de parts de marché s’accompagne d’une nécessaire adaptation de la politique tarifaire en contrepartie d’engagements de volumes, comme cela avait été annoncé et budgété. Ainsi, le taux moyen de commission s’élève à 1,1% au premier semestre 2016.

(4) Source : Fédération e-commerce et Vente à Distance (FEVAD) – juin 2016

Un fort levier sur le résultat opérationnel

La forte croissance du chiffre d’affaires a permis de mettre en évidence le levier opérationnel du Pôle Payment sur la rentabilité avec, au premier semestre 2016, une marge brute de 67,8% (vs. 63,0% au premier semestre 2015). Ainsi, alors que les charges opérationnelles de ce Pôle ont progressé de 36% (5 466 k€ vs 4 023 k€ au S1 2015) pour poursuivre et accélérer cette dynamique, le Pôle Payment a atteint un Résultat Opérationnel Courant légèrement positif sur la période (0,2 M€), en progression de 1,5 M€ par rapport au premier semestre 2015.

Pôle Marketing : forte croissance des activités en synergie avec le Payment

Poursuivant la tendance amorcée au premier trimestre de l’exercice en cours, le chiffre d’affaires du Pôle Marketing est en croissance de 9% au premier semestre 2016. Il s’établit à 3,0 M€, dynamisé par l’activité retargeting dont le chiffre d’affaires enregistre une croissance de 36% par rapport au premier semestre 2015. Cette performance est le fruit des synergies mises en œuvre avec le Pôle Payment, et est notamment liée au succès d’une nouvelle fonctionnalité, l’Alerting, qui permet de prévenir un internaute lorsqu’un produit consulté voit son prix baisser ou être de nouveau disponible à la vente.

En revanche, le chiffre d’affaires de l’activité de cash back est en retrait et des actions correctives ont déjà été mises en œuvre avec une sélectivité accrue des contrats et la nomination d’un nouveau dirigeant.

La contre-performance du cash-back et le recentrage de cette activité ont pour effet un Résultat Opérationnel Courant négatif pour le Pôle Marketing qui s’élève à -0,8 M€, contre -0,7 M€ au premier semestre 2015.

Désormais, le développement de ce pôle sera réalisé sur la base des synergies potentielles avec le pôle Payment. De même, les méthodes de gestion déployées seront également alignées sur celles, éprouvées, du Pôle Payment.

Pôle Telecom : développement indépendant et sélectif, en synergie avec le Payment

Au cours de ce semestre, dans l’optique du projet de joint-venture annoncé en début d’année, la stratégie commerciale a visé la prise de part de marché. Cette stratégie est désormais abandonnée au profit d’une recherche systématique de synergies avec le Pôle Payment.

En tenant compte de charges opérationnelles en progression de 77% à 8,0 M€ (essentiellement sous l’effet de l’augmentation des commissions opérateurs), dont des charges de personnel en croissance de 50% à 1,4 M€, le Résultat Opérationnel Courant du Pôle Telecom est négatif à -0,9 M€ au premier semestre 2016 (vs. +0,9 M€ au S1 2015).

Au premier semestre 2016, le pôle Telecom atteint un chiffre d’affaires de 21,9 M€, en croissance de 45% par rapport à la même période de 2015, soutenu par le gain de clients générant des volumes significatifs.

Compte tenu de la profonde évolution du modèle économique de cette activité, caractérisée par l’augmentation structurelle des commissions opérateurs qui impactent négativement sa rentabilité, Dalenys a pris la décision d’adopter une approche commerciale centrée autour du client et de l’augmentation de l’ARPU (Revenu moyen par utilisateur). Par ailleurs, le pôle a été réorganisé avec la mise en œuvre des bonnes pratiques en matière de maîtrise des risques déjà en place au sein du Pôle Payment.

Performance financière de Dalenys au premier semestre 2016

Compte de résultat
(en milliers d’euros)
30 juin 2016 30 juin 2015 publié 30 juin 2015 pro forma Variation pro forma
Chiffre d’affaires 33 394 38 544 22 485 +49%
Marge brute
En % du chiffre d’affaires
14 825
44,4%
21 182
55,0%
9 912
44,1%
+50%
+0,3 points
Autres produits opérationnels
- charges de personnel
261
(7 645)
119
(7 529)
118
(6 083)
+120%
+26%
Total charges opérationnelles (17 374) (19 022) (12 234) +42%
Charges de dépréciations et amortissements (957) (544) (635) +51%
Résultat opérationnel courant
En % du chiffre d’affaires
(3 246)
-9,7%
1 734
4,5%
(2 839)
-12,6%
14%
-2,9 points
Résultat opérationnel
En % du chiffre d’affaires
(4 290)
-12,8%
1 692
4,4%
(2 881)
-12,8%
-49%%
Résultat financier 294 (12) - n/a
Impôt sur le résultat 851 70 841 +1%
Résultat net consolidé
En % du chiffre d’affaires
(3 145)
-9,4%
1 751
-4,5%
(2 041)
-9,1%
-54%

Au global, le chiffre d’affaires consolidé de Dalenys au premier semestre 2016 s’élève à 33,4 M€, en progression de 49% par rapport au premier semestre 2015 retraité de la contribution du Pôle B to C cédé le 30 juin 2015.

La marge brute est en légère progression pour atteindre 44,4% (vs. 44,1% au premier semestre 2015). Conformément au plan de développement « Puissance 5 » qui prévoit le recrutement de plus de 60 personnes, une hausse des investissements marketing et le lancement de nouvelles offres, les charges de personnel progressent de 26% et les autres charges opérationnelles de 66%.

En conséquence et en tenant compte d’un Résultat Opérationnel Courant du Pôle Corporate de -1,6 M€, le Résultat Opérationnel Courant de la Société s’élève à -3,2 M€, en ligne avec ses estimations.

Après prise en compte de charges non courantes pour 1,0 M€, liées principalement à un ajustement du Crédit Impôts Recherche, le Résultat Opérationnel s’établit à -4,3 M€.

Enfin, au 30 juin 2016, les capitaux propres s’élèvent à 63 M€ et la trésorerie de Dalenys atteint 16,8 M€ composée de 5,9 M€ de trésorerie propre et 10,9 M€ détenus pour compte de tiers dans le cadre de l’activité de paiement. Une ligne de crédit de 8 M€ a été mise en place au cours du semestre, dont 4 M€ ont été tirés en mai 2016

Perspectives

L’atteinte des objectifs fixés dans le cadre du plan de développement « Puissance 5 » nécessite les investissements réalisés au cours de ce premier semestre 2016, tant sur le produit, marketing la technique que sur les recrutements. L’année 2016, première année de mise en œuvre de Puissance 5 est donc, comme cela avait été annoncé, une année de transformation chargée de préparer la croissance rentable des années 2017 et 2018. La croissance attendue permettra alors une meilleure absorption des frais fixes et l’amélioration mécanique de la rentabilité, comme déjà démontré au cours de ce premier semestre 2016 sur le Pôle Payment.

En conséquence, Dalenys confirme son objectif d’atteindre sur une base annuelle 5 milliards d’euros de flux d’ici 2018 de manière organique.

Prochaine communication financière

  • Publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2016 : 7 novembre 2016 au matin.

A propos de Dalenys

Créé en 2002 par Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Dalenys -NYS- (ex-Rentabiliweb) propose des solutions de Payment Marketing visant à augmenter les revenus des marchands en ligne ou en point de vente. Ces solutions intègrent des données transactionnelles et marketing pour augmenter la conversion des clients lors d’un achat. Constitué de plus de 200 collaborateurs en France et à l’étranger, côté en bourse sur Euronext Bruxelles et Paris (compartiment C), l’entreprise applique rigoureusement les dix principes établis par l’ONU en tant qu’adhérent au Pacte Mondial et est éligible aux FCPI et aux PEA-PME

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus, cliquez-ici